Tout savoir sur l’isolation des combles perdus

Les combles sont très importants pour la toiture et méritent que l’on y consacre une attention particulière. Il est l’endroit par laquelle les chaleurs se perdent. D’ailleurs, son isolation permet de faire énormément d’économie dans les factures énergétiques de la maison. Il existe de nombreuses techniques d’isolation de la toiture qu’elle soit perdue ou pas. Voici comment on procède à l’isolation des combles si elle est perdue.

Pourquoi isoler les combles perdus ?

Nombreux sont ceux qui pensent qu’isoler une partie de la maison qui est inhabitée est inutile. Pourtant, c’est essentiel, car les combles perdus ne sont pas habitables, mais l’air qui peut s’y engouffrer peut se propager dans toute la surface de la maison. Ainsi, lorsque vous souhaitez améliorer la performance d’une maison en matière énergétique, les combles sont les premiers éléments de la maison qu’il faut rénover.

En effet, plus de 30% de la perte d’énergie dans une habitation se passe effectivement dans les combles lorsque ces derniers sont mal isolés. À cause de cette perte de chaleur, la facture énergétique de la maison grimpe en flèche. Avec une isolation des combles bien faite, des économies de chauffage à hauteur de 13% sont constatées, ce qui n’est pas négligeable.

Une autre raison pour isoler les combles est la protection de la maison contre les températures extrêmes durant la saison de l’été. En effet, les combles sont l’une des parties de la maison qui soit le plus exposée au soleil. S’ils ne sont pas isolés, ils concentrent la chaleur et le transfert à l’intérieur du foyer. L’atmosphère à l’intérieur de la maison sera alors suffocante

Comment procéder à l’isolation des combles perdus ?

Lorsque vous souhaitez isoler un comble perdu, deux situations peuvent se produire. En effet, un comble perdu peut être soit difficile ou facile d’accès. D’ailleurs, la méthode d’intervention dans ces deux cas ne sont pas les mêmes.

Si les combles perdus sont faciles d’accès, le professionnel de la couverture tel que ce couvreur dans le 69 effectue l’isolation à travers les planchers des combles. Pour cela, il dispose directement le rouleau de matériaux isolants sur le plancher. Pour être efficace et performant, les panneaux ou rouleaux d’isolant doivent être placés pour remplir tout l’espace sur le plancher. Dans le cas contraire, des ponts thermiques et déperditions de chaleur peuvent apparaître.

Par contre, si les combles perdus sont difficiles d’accès, une seule technique est à disposition du professionnel pour pouvoir isoler vos combles. Cette technique s’appelle l’isolation par projection. Pour sa réalisation, le prestataire s’aide d’un équipement à soufflerie. Pour ce faire, les isolants en flocons sont introduits à l’intérieur de l’appareil et seront projetés sur l’ensemble de la surface des combles.

Isolations des combles perdus : quel budget y consacrer

Le coût de réalisation des travaux d’isolations des combles perdus ne peut pas être défini à l’avance. En effet, le prix dépend de plusieurs facteurs tels que la surface des combles, la technique qu’il faut utiliser pour l’isolation et les types de matériaux isolants choisis. Tout cela est à prendre en compte par le professionnel pour déterminer le prix. Pour savoir combien cela va vous coûter, la meilleure solution est de faire une demande de devis auprès d’un ou plusieurs professionnels.

Si vous décidez de franchir le pas, sachez que aides financières ont été mis en place par les autorités publiques pour alléger la facture des travaux d’isolation. Il y a le CIDD ou Crédit d’Impôt Développement Durable, ou l’éco-prêt à taux zéro ou encore le TVA réduit. Ceux-là ne sont que quelques exemples des aides possibles, mais pour en savoir davantage vous pouvez vous rendre dans les Points rénovation info service.

Tout savoir avant la pose d’une porte d’entrée

Vous venez de faire construire un nouveau logement ou rénovez votre maison ? Loin d’être un choix sans conséquences, la sélection d’une porte d’entrée, de sa menuiserie, de son design ou de son matériau, est d’une importance capitale. Synonyme de confort mais également de sécurité, elle doit également être adaptée à vos goûts en matière de décoration et de finitions. Des matériaux à privilégier aux différents styles à adopter, découvrez sans plus attendre notre guide !

Comment choisir sa porte d’entrée

Une question de sécurité avant tout !

Saviez-vous que 80 % des effractions ont tout simplement lieu par la porte d’entrée ? Raison de plus pour ne pas la sélectionner au hasard ! Pour bénéficier de la plus grande sécurité, l’idéal reste évidemment la porte blindée. On en trouve trois types différents, les modèles haut de gamme pouvant résister à une tentative d’effraction pendant près de quinze minutes.

Quelle porte pour une bonne isolation ?

Plus qu’une question de sécurité, et outre les questions d’esthétique et de finitions, une porte d’entrée doit aussi être synonyme d’isolation. Bien choisir la matière de sa porte, c’est faciliter son entretien à venir mais également penser à sa robustesse dans le temps. Dans ce cadre, les portes à des prix plus élevés peuvent permettre de faire des économies sur la durée. Gardez à l’esprit qu’une porte sur-mesure ou non peut entraîner des déperditions de chaleur lorsqu’elle est mal adaptée au logement. Cependant, si elle fût éligible au crédit d’impôt jusqu’à la fin de l’année 2017, la porte d’entrée ne permet plus de bénéficier d’une aide de l’État.

Quel matériau adopter ?

Une porte d’entrée en PVC

Une porte d’entrée en PVC a bien des avantages. Pratique, facile à entretenir et moderne, ce matériau peut s’adapter à toutes les envies. Si le blanc reste la norme, d’autres coloris sont évidemment disponibles. Vous êtes tenté par une porte pvc sur mesure pour votre domicile ? Il ne vous reste plus qu’à comparer les prix des portes en pvc !

Une porte d’entrée en bois

Incontournable, la porte d’entrée en bois reste synonyme d’authenticité. Elle s’accorde à merveille avec les constructions classiques et saura mettre les demeures les plus traditionnelles en valeur.

Une porte d’entrée en alu

On la préfère généralement sur les maisons modernes. La porte d’entrée aluminium nécessite un entretien particulier mais reste malgré tout synonyme de solidité.

Une porte d’entrée mixte

Mixer le verre et le PVC ou bien l’aluminium et le bois est un choix design qui saura séduire tous les amateurs de finitions sophistiquées.

Caractéristiques

Quel que soit le type de menuiserie choisi, une porte d’entrée peut être pleine ou semie-vitrée, selon les modèles. Les vitrages, eux aussi très variés (complètement transparents, sablés…) permettent d’apporter de l’originalité tout en garantissant une sécurité parfaite, à condition de s’assurer de la conformité européenne de la réalisation.

Comment choisir son menuisier pour la pose ?

Vous avez fait votre choix et pensez avoir trouvé la porte d’entrée de vos rêves ? Il ne vous reste plus qu’à sélectionner un professionnel pouvant se charger de ce projet ! La notoriété et les avis clients peuvent vous permettre de vous faire une première impression sur les différents artisans présents dans votre environnement. Pour une pose porte d’entrée réussie, vous pouvez aussi consulter notre annuaire en ligne. Vous y trouverez certainement le menuisier installateur de porte qui vous correspondra et qui sera à même de vous proposer une gamme en harmonie avec le restant de la maison.

Isolation thermique de la toiture, le guide pour bien faire son choix

Pont thermique d’une maison, la toiture nécessite une attention particulière notamment en ce qui concerne l’isolation. En effet, selon les statistiques, il peut s’échapper dans les 15 % de votre chaleur par les combles. C’est donc plus qu’une question de confort que de penser à l’isolation thermique de la toiture. Il en va aussi de la modicité de vos factures de chauffage mensuel.

Mais outre la pose, la garantie de la réussite de vos travaux de chauffage toiture dépend aussi du choix que vous allez faire en la matière. Effectivement, sur le marché, vous avez l’embarras du choix en la matière. Et trouver le bon n’est pas toujours facile. D’où l’importance justement de ce guide.

Choisir son isolation en fonction du type de toit dont on dispose

Sachez messieurs dames que le choix de l’isolation thermique de votre toiture doit prendre en compte le type de toit dont vous disposez chez vous. Pour une toiture plate par exemple, vous avez plus de choix en la matière. Néanmoins, les panneaux de polystyrène extrudé XPS sont plus usités. Ils sont nettement plus efficaces, pratiques et modiques.

Mais si vous avez une toiture en pente, comme c’est d’ailleurs le cas de la plupart des maisons françaises, cette alternative n’est pas la meilleure. Dans ce cas d’ailleurs, vous ne devez pas uniquement vous baser sur la forme de votre maison, mais également sur la finalité des combles. On insiste sur ce point, les isolants ne seront pas les mêmes selon que vous comptiez ou non créer un espace de vie sous la toiture. Dans le premier cas, les rouleaux de laine de verre ou de roche sont plus propices. Dans le second, vous pouvez opter pour une isolation au sol qui prend plus de place, mais qui est plus efficace.

Focus sur les tendances du moment

Le prix de l’isolation thermique de votre toiture varie en fonction du matériau isolant que vous souhaitez utiliser, et pas uniquement sur le genre. Néanmoins, le devis de tels travaux n’est pas ce qui fait généralement pencher la balance en faveur d’un produit ou un autre. Toujours en quête de solution afin d’améliorer au mieux sont intérieur, l’Homme ne lésine pas sur les moyens en ce qui concerne les isolants. Raison pour laquelle d’ailleurs, malgré son prix, la laine de verre tire son épingle du jeu.

Il s’agit en fait d’un produit composé de centrifugation et du soufflage du verre et qui, au final, se présentera en rouleaux que vous n’aurez aucun mal à installer contre les murs de votre maison, et notamment des combles. D’une épaisseur optimale, cette laine est à même d’emprisonner l’air et de vous aider à préserver une certaine température sous toit, le tout en occupant le minimum d’espace possible.

Une autre tendance qui se dessine sur le marché depuis quelques saisons est également la laine de roche. Toujours sous forme de rouleau, cette dernière coute environ dans les 15 euros. Elle est aussi très efficace pour garder le chauffage. Néanmoins, elle présente un inconvénient et de taille: sa pose devrait être laissée aux professionnels, c’est plus sûr. Non seulement cela vous fera gagner du temps, mais cela vous évitera de vous irriter les yeux et la peau.

Les dimensions à prévoir pour la construction d’un garage

Avant de construire votre garage, vous devez prévoir au préalable les dimensions de celui-ci. Vous devez donc étudier soigneusement l’ensemble de vos besoins afin de déterminer l’espace exact dont vous avez réellement besoin.

En effet, la taille du garage dépendra de plusieurs paramètres notamment de vos besoins de stockage ou de rangement de matériel ou d’affaires personnelles (vélos, pneus, outillage de jardin ou de bricolage, tondeuse, chaussures, produits d’entretien divers…) : pour cela, consultez les sites spécialisés dans l’aménagement de garage et prenez note des dimensions des meubles de rangement et des éléments que vous souhaitez ranger dans votre futur garage.

Sa dimension peut aussi être définie compte tenu de l’emplacement et du nombre de voitures que vous souhaitez garer.

Les dimensions à prévoir pour la construction d’un garage double

Vous envisager de construire un garage pour deux voitures ? Deux possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez opter pour le garage double côte à côte ou le garage double en enfilade. Pour un garage double côte à côte, les dimensions sont généralement de 5,50 m x 6,70 m, mais pour être plus à l’aise, n’hésitez pas à partir sur une surface de 6 m x 7 m.

En revanche, vous devez savoir que le garage double en enfilade est moins pratique. Cela parce que pour pouvoir sortir la voiture qui se trouve au fond, vous serez d’abord obligé de sortir la voiture située devant. Les dimensions d’un garage en enfilade standard sont de 2,50 m x 9 m. Si vous voulez avoir un peu plus de marge, et que votre budget le permet, partez sur un format de 3 m x 12 m.

Les dimensions nécessaires pour la construction d’un garage pour un véhicule

Pour construire un garage pour un véhicule, vous devez prévoir la largeur de la place prise par votre voiture. Pour cela, il vous suffit d’additionner la largeur de votre véhicule avec la largeur de l’ouverture d’une portière côté conducteur. En cas de doute, prévoyez au moins 76 cm des de chaque côté du véhicule. Ceci permettra de limiter les risques de dégâts matériels au niveau des portières (peinture, carrosserie…) et de faciliter l’entrée du véhicule dans le garage.

Pensez à construire un garage suffisamment grand, notamment si vous pensez y aménager un atelier ou des espaces de rangement. Ceci permettra également d’anticiper les dimensions d’un véhicule plus grand que celui que vous possédez actuellement, si vous projetez d’en changer à l’avenir. Généralement, prévoyez au minimum 2,50 m de large et 5 m de long pour l’emplacement d’une seule voiture.

Quoi qu’il en soit, vous ne pouvez pas entreprendre les travaux liés à la construction de votre garage sans avoir obtenu un permis de construire pour un garage. Vous devez donc vous renseigner au préalable à la mairie pour connaitre toutes les règles en vigueur. Surtout, tâchez de bien respecter les démarches administratives qui y sont liées pour éviter des problèmes.

Tout savoir sur la plomberie sanitaire

La plomberie est l’art de travailler le plomb et contient plusieurs domaines de compétences. La plomberie sanitaire est l’un d’entre eux. Voici tout ce que vous devez savoir sur la plomberie sanitaire.

Les différents domaines de la plomberie

Avant toute chose, il faut savoir qu’il est préférable de faire appel à un professionnel pour vos travaux de plomberie. Vous pouvez trouver des plombiers dans chaque département ou grande ville de France. Par exemple, vous pourrez trouver aisément un plombier sanitaire à Mulhouse ou dans n’importe quelle autre ville de France. Aussi, il faut savoir qu’il est possible d’engager un plombier indépendant qui travaillerait à son compte, ou bien un plombier qui serait salarié d’une entreprise. A priori, vous pourrez bénéficier de la même qualité de service chez un plombier indépendant que chez un plombier salarié.

La plomberie regroupe plusieurs catégories de services. Tout d’abord, on compte la zinguerie. Ce domaine concerne tout ce qui capte l’eau et tout ce qui permet de l’évacuer. Les gouttières, les caniveaux et la toiture font par exemple partie de la zinguerie. Le plombier peut également s’occuper de tout ce qui concerne le chauffage central, comme par exemple l’installation de chauffage au gaz chez un particulier. Enfin, la plomberie sanitaire, où le domaine qui nous intéresse, concerne tout ce qui est en rapport avec l’alimentation en eau d’un logement, mais également l’évacuation des eaux usées et la production d’eau chaude. Le spécialiste fait également des travaux d’installation de sanitaires comme des toilettes ou des arrivées d’eau pour la douche ou la baignoire.

Qu’est ce que la plomberie sanitaire ?

La plomberie sanitaire définit un réseau entier de distribution d’eau pour que le logement puisse avoir recours à de l’eau potable. Pour installer le réseau, il faut faire appel à plusieurs professionnels. Cette opération demande beaucoup de temps et d’intervenants. Grâce à eux, vous pourrez bénéficier d’une eau potable et saine rien qu’en ouvrant le robinet. Pour que l’eau soit saine, voici quelques éléments essentiels :

  • les normes d’hygiène et de salubrité doivent être scrupuleusement respectées
  • la dureté de l’eau, soit son taux de calcaire doit être contrôlé
  • le pH de l’eau, soit son acidité ou basicité doit également être maîtrisé

Une fois votre réseau installé, vous allez devoir vous soucier de l’alimentation en suivant régulièrement les indications sur votre compteur. Si vous souhaitez avoir une alimentation correcte, vous pouvez vérifier constamment votre débit d’au et votre pression. Aussi, il y a certains outils qui existent pour faciliter l’alimentation, et permettre de la réaliser dans de bonnes conditions. Par exemple, vous pouvez choisir un réducteur de pression si votre arrivée d’eau est trop forte. Vous pouvez aussi choisir un surpresseur qui, à l’inverse, vous offrira plus de pression si votre alimentation manque de force. Enfin, l’évacuation des eaux usées est très importante car elle doit correspondre à des critères précis en matière de diamètre des évacuations en fonction des équipements à raccorder.

Pour finir, n’oubliez pas qu’il est absolument nécessaire de faire appel à un professionnel pour réaliser vos travaux de plomberie. En effet, cela vous offrira la possibilité d’avoir accès à des prestations de qualité, ainsi qu’à un service de garanties et d’assurances qui vous protégeront en cas de litige ou de problème. N’hésitez pas à demander plusieurs devis à des professionnels différents. Ainsi, vous pourrez comparer les prestations ainsi que les prix pratiqués et donc choisir le plombier qui pourra vous proposer les meilleures prestations pour des prix intéressants et honnêtes.

Bien choisir ses vêtements de travail pour ses travaux de bricolage

Les vêtements de travail sont conçus pour assurer une protection à toutes sortes de risques aux employéset de faciliter l’identification des fonctions des travailleurs dans leur milieu de travail. En général, le port de ces vêtements est obligatoire dans bon nombre corps de métier.

Pour le bricolage, porter des vêtements de travail est nécessaire, voire indispensable pour votre sécurité car un bricoleur bien protégé encoure moins de risque qu’un autre avec des simples vêtements ordinaires. Par conséquent, il est important de bien choisir ses vêtements de travail pour ses travaux de bricolage.

Quels sont les types de vêtements de travail ?

Les vêtements de travail sont utiles non seulement pour la sécurité mais aussi pour son côté pratique et efficace. Il existe une variété de vêtement, du plus simple au plus professionnel. Combinaisons, gilets, blousons, pantalons avec ou sans bretelles,… auxquels s’ajoutent d’autres équipements ou accessoires afin de mieux garantir la sécurité.

Pour l’été, short de travail avec ou sans poches, bermudas ou encore des pantacourts sont les tenues de travail que choisissent la plupart des bricoleurs. En bricolage, il est essentiel de se protéger contre des risques de coupures ou d’autres accidents de travail. Si vous entreprenez des travaux de bricolage chez vous en ce période de canicule, un short de travail serait plus léger et plus pratique pour une aisance en mobilité.

Des conseils pour choisir ses vêtements de travail

Que ce soit pour les combinaisons, les pantalons, les shorts ou les salopettes, il y a largement le choix pour les vêtements de protection. Choisir avec soin les matières des tissus est très conseillé car la durabilité, la résistance et le confort des vêtements résident dans ses matières textiles. Il est fortement recommandé de choisir des vêtements aux coutures solides, faciles à laver, et aux empiècements doublés.

Voici quelques idées pour vous aider à bien choisir vos vêtements de travail, selon vos besoins. Optez pour des vêtements de protection de bonne qualité pour garantir votre sécurité comme ceux avec des fermetures éclairs à double curseur. Préférez les vêtements de travail dotés de renforts aux genoux et aux coudes pour une meilleure protection. Toutefois, les mélanges avec du polyester sont plus résistants que les 100% coton.

Quels sont les autres accessoires pour travailler en sécurité ?

En plus des vêtements de travail classiques, il y a d’autres kits de protection supplémentaires qui sont indispensables selon les travaux que vous faites. Bien évidemment, la tête, les yeux, les mains ont d’autant plus besoin de protection que le corps tout entier.

En effet, il y a les casques antibruit pour la protection auditive, des chaussures et baskets de protection pour vos pieds, des gants de travail pour vos mains, des visières pour une meilleure protection faciale, des masques, des lunettes de sécurité,…

Se protéger pour sa sécurité est indispensable pour les travaux de bricolage. Ces vêtements de travail et accessoires de protection vous permettent de bien vous protéger et d’alléger les blessures ou autres risques que peut produire un travail de bricolage.

Améliorer le confort thermique de la maison avec un bon chauffage

La maison est un lieu qui doit d’être confortable en été tout comme en hiver. Pour ce faire, certains propriétaires se tournent vers des professionnels du chauffage pour assurer le bon fonctionnement de leurs équipements.

Cet expert intervient également dans différents niveaux en matière de manipulation de chaudières. Ainsi, il entretient, installe et dépanne les matériels destinés à chauffer le domicile de son client.

Qu’entend-on par confort thermique ?

Lorsqu’une personne choisit de contacter un chauffagiste, c’est souvent pour s’assurer d’avoir un meilleur confort thermique. Ce dernier concerne les conditions optimales qui permettent aux locataires de la maison de se sentir à l’aise. Ainsi, plusieurs paramètres entrent en jeux. Seul le chauffagiste professionnel est la personne qualifiée pour prendre ce type de travaux en main.

Ainsi, les températures minimales et maximales sont révisées. Des appareils spécifiques comme la chaudière sont par exemple installés afin d’améliorer ce confort au sein du domicile. Pour s’assurer du bon fonctionnement de ces équipements, les professionnels du chauffage proposent un contrat de maintenance à leurs clients.

Cela permet d’avoir un professionnel à leur disposition pour prendre leurs pannes en charge. Ainsi, la panne de la chaudière peut facilement être réglée grâce aux compétences de cet expert. Il dispose également du matériel nécessaire pour gérer efficacement ce type de problèmes.

Comment optimiser l’utilisation de sa chaudière ?

Le chauffage est un élément clé du confort au quotidien. Afin d’avoir de meilleures conditions au sein de la maison, il est préférable de bien régler son matériel. Pour cela, il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel, comme un chauffagiste sur Paris. Ainsi, il va réguler la production de la chaleur et faire en sorte que l’appareil soit le plus performant possible pour le foyer de son client. Il réalise également les ajustements indispensables pour que la température soit la même dans toutes les pièces.

Le choix de la chaudière fait aussi partie des attributions des chauffagistes. Ces artisans vont trouver le parfait matériel adapté à la maison de leurs clients. Ils vont ensuite les disposer dans les endroits spécifiques où ils peuvent être les plus performants possibles. Cela garantit le confort thermique de la maison.

Le plus grand atout du chauffagiste est de trouver l’appareil qui peut répondre aux besoins de ses clients. Il va également trouver des matériels qui peuvent permettre d’économiser en l’énergie. Cela rejoint d’ailleurs les législations en vigueur en matière de gestion d’énergie et d’environnement. Les qualifications de ce professionnel interviennent aussi dans la qualité des équipements qu’il va installer.

Faire construire une maison : le suivi du chantier

La construction d’une maison ne se limite pas au choix de constructeur. Une fois le plan validé et le contrat signé, les travaux de construction peuvent démarrer. Du début jusqu’à la fin, vous devez suivre attentivement le chantier afin d’éviter tout incident et pour vérifier la conformité des travaux.

construction-maison

Même si vous n’êtes pas un expert dans le domaine de construction, une visite inopinée ou systématique est recommandée afin de surveiller l’avancement du projet. Si vous avez des doutes, vous pouvez demander des informations auprès du responsable qui dirige et coordonne les travaux.

Quand visiter / quand payer ?

L’entreprise qui assure les travaux de construction de votre future maison ne peut vous empêcher de faire une visite de votre chantier. La visite de chantier est régie par des mesures strictes, mais cela ne vous empêche pas de faire une visite pour suivre l’avancement des travaux avant chaque paiement.

Pour faciliter la suivie, vous devez dresser et valider en amont le planning et les plans d’exécution de votre chantier. Dans ce planning, vous pouvez définir ensemble les pénalités de retard, les plans d’exécution et les petits détails techniques (emplacement des prises électriques, des interrupteurs, type de pose de carrelage…).

Pour faciliter les choses, il serait sage de créer une relation de confiance avec le chef d’atelier, le maitre d’œuvre et les autres intervenants majeurs. Puisque l’objectif de la visite ne se limite pas à l’évaluation de l’avancement du chantier, le maitre d’œuvre doit rédiger un compte rendu après chaque visite. Le futur propriétaire et les autres intervenants doivent avoir la copie de ce document. Si vous avez des remarques à faire, vous devez les mentionner dans ces documents.

Prendre des photos, c’est toujours recommandé lors de la visite du chantier. Les photos sont les meilleurs documents pour appuyer les remarques sur la construction. Vous pouvez également les conserver pour faire en de beaux souvenirs…

Calendrier de paiement

Pour faire construire sa maison, vous devez connaitre et suivre un calendrier de paiements. Ce calendrier est basé sur l’avancement des travaux. A chaque grande étape du chantier, le constructeur ou le maitre d‘œuvre émet des appels de fonds que vous devez valider.

Voici la grille des paiements à suivre si vous confiez le chantier à un constructeur qui assure la réalisation des travaux de A à Z. 15% à l’ouverture du chantier, 25% à l’achèvement des fondations, 40% à l’achèvement des murs, 60% à la mise hors d’eau, 75% à l’achement des cloisons et 95% lorsque l’ensemble des travaux sont achevés.

Tout comprendre sur le vitrage anti-effraction

Les dernières enquêtes stipulent que le nombre de cambriolages à Paris ne cesse d’augmenter en 2017. Selon les autorités locales, 1000 logements ont été dérobés dont les résidences principales sont les plus touchées. Devant cette situation, il est urgent d’améliorer la sécurité de la maison. De plus en plus de foyers privilégient à ce jour la pose de vitrage antieffraction.

vitrage anti effraction

Le vitrage antieffraction : composition et différents types

Pour se protéger, les occupants doivent prendre des mesures adéquates pour renforcer les portes et les fenêtres. Il est à signaler que les cambrioleurs privilégient ces endroits pour s’introduire dans une maison. Afin de dissuader les voleurs et de retarder les effractions, le vitrage antieffraction constitue une excellente alternative.

Il s’agit d’un nouveau système de protection qui est inventé pour ralentir toute tentative de cambriolage. Il est composé d’un grand nombre de verres feuilletés qui sont très résistants aux divers chocs. Grâce à ses matériaux de qualité, le système complique les tâches des malfaiteurs, puisqu’il leur faut 6 minutes pour dévaliser une maison. Avec cette durée, il est facile de les repérer en pleine action.

Il existe actuellement d’innombrables variétés de vitrage antieffraction. Les fabricants les ont classées selon leur utilisation et leurs performances. Les particuliers peuvent à titre d’illustration choisir les modèles du niveau 1 qui peuvent résister à la collision des objets jetés sur le vitrage. Quant au niveau 2, il est capable d’empêcher l’entrée d’une personne équipée d’une masse ou d’une hache. Les catégories les plus innovantes peuvent protéger un logement contre les armes à feu.

La pose du vitrage antieffraction

Pour mener à bien l’opération, il est recommandé de contacter un vitrier à Paris. Seul le professionnel peut assurer l’installation du système grâce à ses connaissances et à ses expériences.

Le spécialiste choisit avant tout un endroit sans courant d’air afin d’éviter les poussières et les saletés. Il utilise un produit adéquat pour nettoyer et dégraisser la vitre.
Une fois fini, il essuie toutes les parties pour faciliter la pose. Cette personne mesure par la suite les dimensions de la surface à couvrir. Et en cas de besoin, il ajoute 2 mm et découpe le film avec un couteau à lame tranchante ou un cutter.

L’artisan remplit le pulvérisateur de l’eau savonneuse et pulvérise la zone adhésive du film et la fenêtre. Il ne reste plus qu’à poser les couches sur la vitre et les plaquer avec la main. Si c’est nécessaire, il est faisable de couper le résidu du film avec un cutter.

Les solutions pour sécuriser sa maison face à la recrudescence des cambriolages à Lyon

Avec les statistiques alarmantes concernant l’insécurité dans la région du Sud-Est, les habitants de Lyon sont très inquiets. En effet, les cambrioleurs peuvent s’attaquer à n’importe quelle maison. Ainsi, afin de garantir leur sécurité et celle de leurs biens, les citadins adoptent des mesures pour rendre leurs habitations plus sécuritaires.

house-1407562_960_720

Les premiers réflexes à avoir pour sécuriser son domicile

Un voleur bien déterminé n’hésitera pas à tout mettre en œuvre pour parvenir à ses fins. Pour ne pas être victime des méfaits des cambrioleurs, il est impératif de bien renforcer la sécurité chez soi.

La première chose à faire est de se focaliser sur la porte d’entrée. Cette dernière est en effet l’accès le plus emprunté par les intrus pour accéder à un domicile. Ainsi, il faut songer à la pose d’une porte blindée. Fabriqué avec plusieurs feuilles métalliques, ce type d’ouvertures est conçu pour résister à toutes les tentatives. Ajoutée à cela, une pose de serrures A2P est aussi conseillée. En effet, rien ne sert pour avoir une porte robuste, si elle n’est pas bien fermée. Évidemment, afin de garantir l’efficacité de ces dispositifs, il est recommandé de confier leur installation à un serrurier. Ce dernier propose aussi de nombreux autres services.

Ces professionnels peuvent notamment se rendre à un domicile afin d’en évaluer le niveau de sécurité. Ils indiquent au propriétaire les différents aménagements à effectuer pour écarter les risques d’intrusion. Quelques artisans se chargeront également de l’ouverture de porte à Lyon 1. Cette prestation est très pratique lorsqu’on a été enfermé dehors.

Les autres solutions pour renforcer la sécurité de sa maison

D’autres solutions existent pour rendre sa maison inviolable, comme l’installation d’une caméra de surveillance. Il a été démontré que près de 50% des cambrioleurs prennent la fuite à la vue de cet appareil. Il faut penser à bien éclairer l’extérieur de son habitation. Cela peut dissuader un individu malveillant de passer à l’acte. En effet, crocheter un verrou ou tenter de casser une vitre lorsque l’on est exposé en pleine lumière est un pari très risqué.
Par ailleurs, en parlant de vitrage, il est conseillé d’investir dans des modèles antieffraction pour bénéficier d’une meilleure sécurité. Ces derniers peuvent être installés par un vitrier.
Les alarmes seront aussi d’une très grande utilité. Selon les types de dispositifs choisis, on distingue ceux qui préviennent des mouvements suspects ou des bris de verres. Enfin, certains occupants vont jusqu’à installer des détecteurs d’ouverture de portes, avec ou sans fil, pour pouvoir dormir sur leurs deux oreilles.