Peinture à l’eau ou peinture à l’huile : Laquelle choisir ?

Renovation-de-maisonRefaire sa peinture n’est pas toujours une mince affaire. Avec une large gamme de peinture proposée sur le marché, il n’est pas évident de faire son choix. Deux types de peinture restent toujours très appréciés par les consommateurs : la peinture à l’eau et la peinture à l’huile. Ils sont pourtant très différents et offrent des avantages bien distincts. Le choix entre ces deux modèles peut varier d’une pièce à une autre. D’autres critères sont aussi à considérer.

La peinture à l’eau : Un choix standard

La peinture à l’eau, ou acrylique, est l’option neutre. Elle est le choix le plus naturel pour tout ce qui est peinture, tout simplement parce qu’elle se sert de l’eau comme diluant. Son application requiert un minimum de savoir-faire et de précision pour obtenir des finitions de qualité car elle peut sécher rapidement. La peinture à l’eau ne présente pas de risque de pollution, c’est un choix très écologique et pratique pour préserver l’environnement d’une maison. C’est celle qu’il faut si on héberge des enfants. Facile d’entretien, la peinture à l’eau se décline également en plusieurs finitions (laquée, brillante, mate…). Les peintures acryliques s’appliquent généralement sur les murs et n’ont pas tendance à jaunir. En revanche, elles ne sont pas capables de durer dans le temps et nécessitent d’être rénovées périodiquement.

La peinture à l’huile : Pour une bonne résistance

La peinture à l’huile est très exploitée dans le domaine de la rénovation. Le fait qu’elle contient trop de solvant rend les consommateurs réticents. Or, certains avantages que ce type de peinture propose sont aussi indéniables. Elle offre une bonne adhérence et s’adapte à tous les types de supports. C’est l’option polyvalente !

Contrairement à la peinture acrylique, cette dernière résiste à l’humidité. Toutefois, on doit reconnaître qu’elle dégage une forte odeur et risque de polluer l’intérieur d’une maison. Lors de son application, il est préférable de maintenir les pièces ouvertes et bien aérées.
Les peintures à l’huile offrent également différents styles de finition, surtout satinée et brillante.

Faire appel à un pro pour une finition de qualité

Afin de garantir la qualité d’application d’une peinture, il est toujours préférable de faire appel à un pro ; cliquez ici d’ailleurs pour en trouver un. Un peintre en bâtiment est parfaitement qualifié pour assurer les travaux. Il dispose des connaissances et du matériel nécessaire pour effectuer cette tâche. Il peut même orienter le client dans le choix de la peinture adaptée à la pièce à repeindre. Il faut quand même faire jouer la concurrence pour trouver le bon intervenant. Ils se différencient par leur expérience et leurs tarifs.

En quoi consiste l’isolation par l’extérieur

isolation exterieure

L’isolation par l’extérieur ne concerne pas seulement le côté esthétique. Elle peut également favoriser une meilleure qualité de vie. Cette mesure renouvelle l’infrastructure déjà en place et présente plusieurs avantages. Il faut tout de même déterminer ce dont l’habitation a réellement besoin. Les propriétaires peuvent choisir entre une isolation thermique et/ou acoustique.

Avantage de l’isolation par l’extérieur

De plus en plus appréciée dans l’univers de la construction, l’isolation par l’extérieur peut avoir plusieurs avantages. Pour des travaux de rénovation, le déménagement des meubles n’est pas nécessaire, de même pour les locataires. Le chantier se passe hors de la résidence, ce qui élimine le risque de poussière et de saleté à l’intérieur. A titre d’illustration, l’isolation de toiture à Montpellier propose des services à différents niveaux. En plus de l’isolation par l’extérieur, une isolation de la charpente peut aussi être réalisée.

Le choix des matériels à utiliser dépend du rendu escompté. Ce réaménagement donne lieu à un meilleur confort thermique ou sonore selon le processus. Cela touche également le toit. Le traitement de cette partie de l’habitation améliore la qualité de vie et diminue la consommation au niveau du chauffage.

Comment isoler sa maison ?

Cette pratique ne peut se faire convenablement qu’en ayant recours à des professionnels. Il existe des industries expertes dans le domaine de l’isolation. L’opération se fait sur les murs et aussi au niveau de la toiture. Malgré la complexité de l’isolation par l’intérieur, ces sociétés fournissent des services suivant les demandes de leurs clients. Les plus aptes à définir le type d’isolation nécessaire sont les locataires eux-mêmes en déterminant la source du problème. Le rôle des entreprises consiste à les diriger dans leur choix.

Concernant l’isolation des combles, certains organismes recommandent de multiples options. Selon l’effet recherché, le matériau à utiliser peut varier. Ces derniers peuvent avoir diverses origines. Leur critère de sélection repose en partie sur leur efficacité ou encore sur leur durabilité. En plus de ces fonctions sus mentionnées, il existe des agences proposant le nettoyage de la toiture. Leur but consiste à améliorer la qualité de vie des locataires en usant de service en adéquation avec le problème.

Bons conseils pour protéger les accès de son domicile

alarme-maison

L’insécurité gagne de plus en plus de terrain et cela ne s’arrête pas au coin de rue. Les cambriolages évoluent de plus en plus et les gens ne se sentent plus en sécurité chez eux. C’est pour cette raison que de plus en plus de matériels sont mis à disposition des particuliers. Mais encore faudra-t-il savoir bien les sélectionner.

Comment protéger son domicile ?

Quel que soit le lieu de résidence, lutter contre les cambriolages est devenu primordial afin de s’assurer de meilleures conditions de vie. Pour cela il vaut mieux choisir les bons outils pour protéger les accès de son domicile. Plusieurs sortes de matériels peuvent contribuer à cette protection. Il existe entre autres les portes blindées qui s’avèrent très pratiques pour les appartements qui n’ont qu’une seule entrée susceptible d’être utilisée par les malfrats. Aussi, les systèmes d’alarme sont disponibles en plusieurs modèles avec diverses fonctionnalités adaptées à tous les besoins. Une sécurité optimale rime avec l’emploi des méthodes en adéquation avec le type d’habitation à préserver.

porte blindée

Quelques matériels de système de sécurité

Selon la sécurité escomptée par les locataires, ils peuvent avoir recours à différents types d’alarmes. Pour se protéger des cambriolages, il faut prévenir certaines habitudes comme placer les clés sous le paillasson ou sous un pot de fleurs. Il est également conseillé d’ajouter des matériels de sécurisation comme une porte blindée ou un système d’alarme, à l’exemple de l’alarme anti-intrusion. Celle-ci peut se positionner sur chaque entrée de la maison. Pour plus de possibilités, plusieurs méthodes permettent d’éviter les accidents domestiques de toutes natures, comme les dispositifs incendies qui sont souvent accompagnés de détecteurs de différentes sortes. Aussi, les alarmes piscines qui peuvent empêcher des accidents graves comme la noyade de jeunes enfants. Il existe également les alarmes immergées destinées pour les chutes. Pour compléter le tout, les systèmes de vidéo surveillance sont disponibles tant pour les entreprises que pour les particuliers.

L’importance de la sécurisation réside aussi dans le fait que l’on se sent plus apaisé même en étant absent. Les systèmes de sécurisation s’avèrent d’ailleurs des plus indispensables lors des absences de longue durée entre autres pour un voyage d’affaires ou pour des vacances.

Les questions à se poser avant d’installer une cuisine

brico

Comment exprimer vos envies ?

C’est décidé vous allez faire appel à un cuisiniste pour installer une nouvelle cuisine chez vous. Mais comment lui exprimer vos envies et besoins afin qu’il cerne bien votre demande ? C’est assez simple. Réfléchissez à tous les aspects qui constituent une cuisine (meubles et rangements, matériaux, équipements et électroménagers, couleur et décoration). Une fois cela fait excluez tout ce que vous ne voulez pas et exprimez ensuite vos souhaits et votre idéal.

De qui et de quoi avez-vous besoin ?

Est-il nécessaire, en plus du cuisiniste, de faire appel à un maçon, un plombier ou encore un décorateur d’intérieur ? Renseignez-vous auprès de votre cuisiniste qui vous dira s’il peut réaliser seul la réalisation totale du chantier ou s’il doit faire appel à d’autres corps de métier.

Quel est votre budget ?

Il est impératif de définir votre budget avant de vous lancer dans l’aménagement d’une cuisine. Si vous n’avez pas cet indicateur, le cuisiniste risque de vous guider vers le mauvais choix.

Quelle est la meilleure période pour lancer les travaux ?

Pour envisager la réalisation du projet, il vous faut réfléchir à la meilleure période. Définissez la période où vous êtes disponible car il vous faudra tout de même être présent pour assurer le suivi du chantier. Comptez également quelques semaines (4 minimum) pour être livré en mobilier et parfois en électroménager.

Une fois le moment idéal défini, vérifiez également les disponibilités de votre artisan cuisiniste qui lui aussi a un planning et des délais à respecter.

Que dois-je fournir aux personnes en charge du projet ?

La condition majeure pour la réalisation d’un projet cuisine c’est de fournir un plan si vous en avez un ou de le dessiner pour prévoir et anticiper toutes les contraintes techniques (ouvertures, prises électriques, arrivées d’eau, etc.) et environnementales.
Réfléchissez à l’ensemble de ces questions et donnez un maximum de détails à votre cuisiniste pour un projet réussi !

Pourquoi choisir une baie vitrée sur mesure ?

L’ouverture d’une baie vitrée ou de portes-fenêtres est l’un des meilleurs moyens de faire entrer la lumière dans votre maison. Choisir une baie coulissante ou à galandage, en bois ou en PVC, dans la teinte qui se marie le mieux avec votre intérieur : voilà tout l’intérêt d’opter pour une baie vitrée sur mesure !

Quels avantages à choisir ce type d’ouverture ?

baie vitrée

Ils sont multiples. C’est tout d’abord le système qui offre le plus de lumière naturelle, sans compter la vue sur votre jardin ou le paysage environnant ! Du coup, vos baies vitrées sur mesure – tout comme vos fenêtres et fenêtres de toit – vous évitent d’allumer la lumière et donc de consommer de l’électricité à outrance. Au chapitre du bilan énergétique, choisir une baie vitrée sur mesure posée par des professionnels vous assure une étanchéité parfaite : pas de transmission thermique, donc un chauffage moins sollicité et des factures allégées.

Les différents types d’ouvertures actuelles demandent peu d’entretien, et une baie vitrée classique est d’un prix abordable.

Matériau, type d’ouverture, couleur : quelles options à l’achat ?

Selon votre type de murs, vous pourrez opter pour une baie coulissante – les vantaux glissent l’un par-dessus l’autre – ou à galandage – ils coulissent à l’intérieur du mur et deviennent invisibles. Pour un effet visuel optimal dans votre logement, cette dernière solution est idéale !

Les baies vitrées actuelles offrent un excellent coefficient de transmission thermique, grâce à une meilleure étanchéité entre ouvrant et dormant et un vitrage triple. Les portes-fenêtres et baies modernes peuvent être équipées d’un seuil PMR permettant le passage d’un fauteuil roulant. De plus, l’architecture contemporaine se marie idéalement avec une baie vitrée coulissante en PVC.

Pour des prix accessibles, faites appel à des professionnels qui viendront prendre les mesures afin de poser l’huisserie aux dimensions adaptées. Standard ou sur mesure, choisissez votre porte-fenêtre ou baie équipée de vitrage triple, vos fenêtres coulissantes, le tout au meilleur prix et avec une isolation optimale. Une offre double : baisse de l’impact énergétique et effet visuel saisissant dans votre maison !

Rénovation, les travaux qui seront obligatoires en 2017

costallat_Avec l’arrivée de cette nouvelle année 2017, viennent également l’application de certaines obligations en termes de travaux de rénovation. Des réglementations qui ont été fixées dans le courant de l’année 2016 prennent effectivement exécution en ce début d’année. On a notamment celle de la réglementation sur la transition énergétique. Le décret du 31 mai 2016 stipule que des travaux d’isolation thermique doivent être entrepris dans certains cas de rénovation de logement. Cela est devenu obligatoire depuis le 1er janvier 2017 dernier. Des dérogations sont toutefois envisagées dans l’application des termes de ce décret.

Dans quel cas ?

L’isolation thermique d’une maison permet d’améliorer énormément les performances énergétiques de cette dernière. Des économies en consommation d’énergie sont ainsi faisables. Les travaux d’isolation d’un bâtiment consistent en la pose d’un matériau isolant, tel le steico flex comme ici selon l’une des deux techniques choisies. La première, l’isolation par l’intérieur, dans laquelle on installera le matériau sur les parois des murs et/ou dans les combles, ou encore sous le plancher. Dans la deuxième méthode qui est appelée isolation par l’extérieur, l’isolant est placé sur la toiture et/ou sur les façades de la maison.

costallat

Ces travaux d’isolation sont exigés dans les cas de rénovation suivants :

  • l’aménagement d’espaces non habitables (combles, garage annexe…) pour les rendre propices à l’habitation dont la surface minimale est de 5 m²
  • les ravalements d’envergure des façades (50 % de la totalité des façades au minimum) extérieures de la demeure incluant le remplacement ou la mise en place de nouveaux parements, et la réfection de l’enduit qui est déjà en place
  • la réfection de la toiture comportant le recouvrement ou le remplacement d’au moins 50 % de la totalité de cette dernière

Il existe des exceptions possibles

Des cas exceptionnels peuvent cependant échapper à cette obligation de travaux d’isolation thermique. Trois raisons sont évoquées : la première est la raison juridique. Si une opposition aux prescriptions relatives aux secteurs classés, sauvegardés ou inscrits, ou au droit de propriété, existe, il est impossible d’effectuer les travaux d’isolation. La seconde exception est générée par le risque de pathologie du bâtiment si l’on touchait à l’isolation de la bâtisse. Ce risque est déterminé par des analyses de faisabilité au niveau technique. La constatation de ce risque doit être effectuée par une personne habilitée et dont les compétences doivent par conséquent reconnues dans le domaine de l’architecture. La troisième et dernière dérogation à l’application du décret du 31 mai 2016 relève de la disproportion évidente entre les avantages et les inconvénients de l’entreprise de travaux d’isolation thermique. Ces caractéristiques concernent le plan économique, le niveau technique et l’architecture. Chacune de ces trois raisons est tout à fait valable pour ôter l’obligation des travaux d’isolation thermique dans le cadre d’une rénovation.

Travaux de rénovation : l’alarme maison idéale

Le système de sécurité est un dispositif essentiel dans un domicile. Il est le garant d’une vie tranquille et sans inquiétudes face aux différents accidents qui peuvent survenir. En effet, une alarme contribue à la protection efficace des locataires d’une demeure par son caractère préventif. Elle sert notamment à détecter toute menace et alerter les occupants de la maison. Au fil du temps, il peut arriver que des travaux de rénovation s’imposent. Dans ce cas, le dispositif de sécurité devra être démantelé pour faciliter la tâche. Afin que cela ne soit pas trop embarrassant, il est recommandé d’opter pour une alarme pratique à désinstaller et à réinstaller.

Les différents types d’alarme

2Sur le marché, on peut rencontrer diverses sortes de systèmes d’alarme qui ont chacun leurs spécificités. Les locataires feront leur choix en fonction des prix et de leurs goûts respectifs. Parmi les modèles d’alarmes pour la maison, on a en premier lieu l’alarme sans fil. Ce type d’alarme se distingue par l’absence de raccordements au réseau d’électricité du foyer. Ce modèle fonctionne à l’aide de piles rechargeables ou à changer. Vous trouverez d’intéressants exemplaires d’alarme sans fil sur ce site. Ensuite, il y a les appareils de vidéosurveillance : les caméras de surveillance. Idéaux pour visionner tout ce qui se passe dans et autour de la maison. Il est également possible d’effectuer des enregistrements des bandes de vidéosurveillance. Puis, on a les alarmes filaires, qui contrairement à celles sans fil, nécessitent d’être reliées au réseau électrique local pour fonctionner. Enfin, la télésurveillance est aussi un système de sécurité assez efficace du point de vue de la surveillance en temps réel de la maison par une agence spécialisée dans la sécurité. Les locataires n’auront donc pas à se charger de prévenir les autorités lors d’un cambriolage.

L’alarme idéale pour des travaux de rénovation réussis

Durant des travaux de rénovation, afin de ne pas endommager le dispositif d’alarme, il est vivement conseillé de le débrancher et de le désinstaller. Afin de se faciliter le travail, il est plus que nécessaire de savoir choisir son alarme dès sa première installation, avant même que des travaux ne soient envisagés. C’est-à-dire que lorsqu’on décide de se faire poser un système d’alarme, il est préférable d’anticiper des travaux futurs. Cela contribuera à limiter les actions de rénovation à réaliser et surtout de ne pas étendre le budget.

Le meilleur modèle à sélectionner pour prévoir ce genre de situation reste l’alarme sans fil. Cette dernière est effectivement le type d’alarme le plus facile à désinstaller et à remettre en place et même à fixer sur un emplacement autre que celui qu’il a occupé avant l’exécution des travaux. Aucun débranchement du côté du réseau d’électricité du foyer n’est à effectuer. De plus, les modèles sans fil sont pour la plupart du temps, légers, et donc faciles à transporter. Il est donc plus qu’intéressant d’opter pour l’alarme dépourvue de raccordements filaires en vue de travaux de rénovation plus pratiques.

Tout sur la maison bioclimatique !

Une maison bioclimatique est avant tout une maison qui réduit drastiquement votre empreinte carbone sans aucun compromis sur votre confort. Elle vous permettra de diviser votre consommation énergétique par trois en puisant dans les ressources naturelles de l’environnement pour vous réchauffer en hiver et vous apporter de la fraicheur en été. Cette conception globale et éco-responsable se traduit également par un allègement substantiel de votre facture énergétique. Nous vous proposons aujourd’hui de passer en revue les différentes mesures de bon sens à adopter pour profiter du bioclimatique. C’est parti…

Avant de construire…

maison-bioclimatique

L’orientation de votre maison est le critère le plus décisif. L’orientation vers le sud est vivement conseillée. En hiver, la façade sud reçoit un maximum d’ensoleillement, ce qui vous permettra réduire la température de votre chauffage de deux précieux degrés. En été, ce seront les façades sud et ouest ainsi que la toiture qui seront les plus exposées. Pour maximiser le chauffage naturel, il est fortement conseiller de faire construire des murs épais côté sud : ils accumuleront la chaleur le jour pour la restituer la nuit. Pour éviter la canicule estivale, vous pouvez prévoir une véranda ou une serre de ce côté, avec bien sûr des auvents qui atténueront le soleil. Attention : évitez à tout prix les stores intérieurs ! Egalement, l’isolation joue un rôle essentiel dans les performances de votre maison bioclimatique. Privilégiez ainsi l’isolation extérieure avec un double vitrage ou encore un triple vitrage en argon.

La ventilation est également un facteur crucial pour le confort de votre habitation bioclimatique. La meilleure option reste le système à échangeur de chaleur double flux ou le système du puits canadien. Normalement, si l’isolation est bonne, la maison pourra se passer de chauffage, mais s’il faut réchauffer l’espace, rien de mieux qu’un poêle à bois ou une cheminée à insert et récupérateur de chaleur ! Un capteur solaire vous permettra par ailleurs de brancher votre machine à laver sur l’eau chaude et d’économiser beaucoup d’électricité. La récupération de l’eau de pluie est un plus mais il faut alors installer un double circuit : pour les WC et pour les robinets.

La véranda : plus qu’une pièce à vivre

Selon Wikipédia, la véranda est « une pièce à vivre, souvent plus éclairée qu’une salle fabriquée dans les matériaux habituels. Prolongement de la maison existante, c’est un porche ou une galerie légère, couverte et à jour, établi sur la façade d’une maison ». Traditionnellement en bois, elle est repose de plus en plus sur l’aluminium ou le PVC et fait désormais office d’une extension de maison. C’est donc un espace de vie clos dont les parois verticales sont souvent à base de vitrage, surtout dans les pays du nord de l’Europe. En France, il en est de même, dans le sens où la majorité du marché de vérandas repose sur l’utilisation de l’aluminium, grâce à ses caractéristiques permettant de construire une armature isolante avec une faible dilatation thermique et sans aucun entretien.

Toutefois, la véranda est bien plus qu’une pièce à vivre supplémentaire. C’est tout simplement la solution parfaite pour chauffer la maison par apport solaire grâce à la combinaison des vitres et de la toiture solaire photovoltaïque. La véranda Extens’K de Vérancial est une illustration parfaite de ce combo qui contribue à l’optimisation de votre empreinte carbone sans toucher au confort…

Garde-meuble : Stockez vos biens en toute sécurité !

Vous déménagez, vous devez quitter votre logement ou vous avez des travaux à votre domicile… De nombreuses situations peuvent vous amener à avoir besoin de stocker vos meubles et affaires pour une période de quelques jours à quelques mois.

Qu’est ce que c’est un garde meuble ?

4-1600x1200

Particulier ou professionnel, vous aurez certainement besoin d’un endroit où stocker vos affaires ou vos meubles. C’est un entrepôt sécurisé qui peut servir à stocker vos meubles et des affaires pour une duré déterminée.

Par ailleurs, un garde meuble permet un gain considérable de place notamment si votre logement est petit ou vous avez un problème de rangement. Il peut être très utile comme une extension de votre maison où vous pouvez garder les objets que vous ne les utilisez pas quotidiennement. En effet, vous pouvez accéder régulièrement à votre box pour rajouter ou récupérer certaines affaires.

Pourquoi choisir paris stockage ?

Leader du garde meuble et self stockage Paris stockage dispose d’un centre implanté au cœur de la capitale, à proximité de tous les arrondissements de Paris. Cette entreprise vous propose un local suffisamment large et spacieux pour entreposer vos meubles. En fait, votre mobilier et vos affaires personnels seront stockés en toute sécurité. L’entrepôt possède toutes les qualités de propreté et d’humidité requises pour conserver dans les meilleures conditions les objets qui y sont stockés. En outre, le rangement à l’intérieur du conteneur sera optimisé pour limiter au maximum le volume. Nos déménageurs prennent tout en charge et vous promettent un rangement minutieux et protégé de vos objets dans Le centre de Paris stockage est surveillé 24h24 par un gardien résident. Vous pouvez aussi accéder à votre box à tout moment.

Déménager, c’est un métier

Vous déménager ? Vous avez besoin certainement d’un déménageur Professionnel pour s’occuper de toutes les taches et avoir un déménagement réussi. En quoi consiste ce métier et comment devenir un déménageur ?

La profession de déménageur exige à la fois des compétences physiques et intellectuels. Le déménageur effectue l’emballage et le rangement des toutes les affaires surtout les objets fragiles pour garantir leur protection. Il s’occupe également du chargement du véhicule de déménagement. En outre, un professionnel de déménagement devra bien évidement connaitre les techniques pour manipuler avec précaution les objets précieux ainsi volumineux. Ensuite, un déménageur peut aussi s’occuper des formalités administratives et de conseiller le client sur les différentes démarches à suivre.

Conditions de travail

Pour exercer le métier de déménageur, il suffit d’avoir un CAP de déménageur professionnel. Il est également accessible sans diplôme ni expérience professionnelles. Néanmoins, le déménageur doit avoir un permis de conduite de type B pour savoir conduire un camion de déménagement. Une bonne condition physique est requise. Par ailleurs, l’activité de cet emploi peut s’exercer à tout moment de la journée et de la nuit, les fins de semaine ou même pendant les jours fériés. Cette profession peut être exercée à titre indépendant ou au sein d’une entreprise spécialisée dans le déménagement. Finalement, le métier d’un déménageur est très évolutif hiérarchisé. Un professionnel peut passer d’un débutant de la profession à un déménageur spécialisé et peut aussi occuper le poste du superviseur ou même un conseiller commercial qui propose des solutions de déménagement aux clients.

Pour conclure, un métier de déménageur exige robustesse et force physique mais aussi de la rigueur. En effet, la transparence, la polyvalence et la ponctualité sont des mots d’ordre dans ce métier.