Tout savoir sur l’isolation des combles perdus

Les combles sont très importants pour la toiture et méritent que l’on y consacre une attention particulière. Il est l’endroit par laquelle les chaleurs se perdent. D’ailleurs, son isolation permet de faire énormément d’économie dans les factures énergétiques de la maison. Il existe de nombreuses techniques d’isolation de la toiture qu’elle soit perdue ou pas. Voici comment on procède à l’isolation des combles si elle est perdue.

Pourquoi isoler les combles perdus ?

Nombreux sont ceux qui pensent qu’isoler une partie de la maison qui est inhabitée est inutile. Pourtant, c’est essentiel, car les combles perdus ne sont pas habitables, mais l’air qui peut s’y engouffrer peut se propager dans toute la surface de la maison. Ainsi, lorsque vous souhaitez améliorer la performance d’une maison en matière énergétique, les combles sont les premiers éléments de la maison qu’il faut rénover.

En effet, plus de 30% de la perte d’énergie dans une habitation se passe effectivement dans les combles lorsque ces derniers sont mal isolés. À cause de cette perte de chaleur, la facture énergétique de la maison grimpe en flèche. Avec une isolation des combles bien faite, des économies de chauffage à hauteur de 13% sont constatées, ce qui n’est pas négligeable.

Une autre raison pour isoler les combles est la protection de la maison contre les températures extrêmes durant la saison de l’été. En effet, les combles sont l’une des parties de la maison qui soit le plus exposée au soleil. S’ils ne sont pas isolés, ils concentrent la chaleur et le transfert à l’intérieur du foyer. L’atmosphère à l’intérieur de la maison sera alors suffocante

Comment procéder à l’isolation des combles perdus ?

Lorsque vous souhaitez isoler un comble perdu, deux situations peuvent se produire. En effet, un comble perdu peut être soit difficile ou facile d’accès. D’ailleurs, la méthode d’intervention dans ces deux cas ne sont pas les mêmes.

Si les combles perdus sont faciles d’accès, le professionnel de la couverture tel que ce couvreur dans le 69 effectue l’isolation à travers les planchers des combles. Pour cela, il dispose directement le rouleau de matériaux isolants sur le plancher. Pour être efficace et performant, les panneaux ou rouleaux d’isolant doivent être placés pour remplir tout l’espace sur le plancher. Dans le cas contraire, des ponts thermiques et déperditions de chaleur peuvent apparaître.

Par contre, si les combles perdus sont difficiles d’accès, une seule technique est à disposition du professionnel pour pouvoir isoler vos combles. Cette technique s’appelle l’isolation par projection. Pour sa réalisation, le prestataire s’aide d’un équipement à soufflerie. Pour ce faire, les isolants en flocons sont introduits à l’intérieur de l’appareil et seront projetés sur l’ensemble de la surface des combles.

Isolations des combles perdus : quel budget y consacrer

Le coût de réalisation des travaux d’isolations des combles perdus ne peut pas être défini à l’avance. En effet, le prix dépend de plusieurs facteurs tels que la surface des combles, la technique qu’il faut utiliser pour l’isolation et les types de matériaux isolants choisis. Tout cela est à prendre en compte par le professionnel pour déterminer le prix. Pour savoir combien cela va vous coûter, la meilleure solution est de faire une demande de devis auprès d’un ou plusieurs professionnels.

Si vous décidez de franchir le pas, sachez que aides financières ont été mis en place par les autorités publiques pour alléger la facture des travaux d’isolation. Il y a le CIDD ou Crédit d’Impôt Développement Durable, ou l’éco-prêt à taux zéro ou encore le TVA réduit. Ceux-là ne sont que quelques exemples des aides possibles, mais pour en savoir davantage vous pouvez vous rendre dans les Points rénovation info service.

Tout savoir avant la pose d’une porte d’entrée

Vous venez de faire construire un nouveau logement ou rénovez votre maison ? Loin d’être un choix sans conséquences, la sélection d’une porte d’entrée, de sa menuiserie, de son design ou de son matériau, est d’une importance capitale. Synonyme de confort mais également de sécurité, elle doit également être adaptée à vos goûts en matière de décoration et de finitions. Des matériaux à privilégier aux différents styles à adopter, découvrez sans plus attendre notre guide !

Comment choisir sa porte d’entrée

Une question de sécurité avant tout !

Saviez-vous que 80 % des effractions ont tout simplement lieu par la porte d’entrée ? Raison de plus pour ne pas la sélectionner au hasard ! Pour bénéficier de la plus grande sécurité, l’idéal reste évidemment la porte blindée. On en trouve trois types différents, les modèles haut de gamme pouvant résister à une tentative d’effraction pendant près de quinze minutes.

Quelle porte pour une bonne isolation ?

Plus qu’une question de sécurité, et outre les questions d’esthétique et de finitions, une porte d’entrée doit aussi être synonyme d’isolation. Bien choisir la matière de sa porte, c’est faciliter son entretien à venir mais également penser à sa robustesse dans le temps. Dans ce cadre, les portes à des prix plus élevés peuvent permettre de faire des économies sur la durée. Gardez à l’esprit qu’une porte sur-mesure ou non peut entraîner des déperditions de chaleur lorsqu’elle est mal adaptée au logement. Cependant, si elle fût éligible au crédit d’impôt jusqu’à la fin de l’année 2017, la porte d’entrée ne permet plus de bénéficier d’une aide de l’État.

Quel matériau adopter ?

Une porte d’entrée en PVC

Une porte d’entrée en PVC a bien des avantages. Pratique, facile à entretenir et moderne, ce matériau peut s’adapter à toutes les envies. Si le blanc reste la norme, d’autres coloris sont évidemment disponibles. Vous êtes tenté par une porte pvc sur mesure pour votre domicile ? Il ne vous reste plus qu’à comparer les prix des portes en pvc !

Une porte d’entrée en bois

Incontournable, la porte d’entrée en bois reste synonyme d’authenticité. Elle s’accorde à merveille avec les constructions classiques et saura mettre les demeures les plus traditionnelles en valeur.

Une porte d’entrée en alu

On la préfère généralement sur les maisons modernes. La porte d’entrée aluminium nécessite un entretien particulier mais reste malgré tout synonyme de solidité.

Une porte d’entrée mixte

Mixer le verre et le PVC ou bien l’aluminium et le bois est un choix design qui saura séduire tous les amateurs de finitions sophistiquées.

Caractéristiques

Quel que soit le type de menuiserie choisi, une porte d’entrée peut être pleine ou semie-vitrée, selon les modèles. Les vitrages, eux aussi très variés (complètement transparents, sablés…) permettent d’apporter de l’originalité tout en garantissant une sécurité parfaite, à condition de s’assurer de la conformité européenne de la réalisation.

Comment choisir son menuisier pour la pose ?

Vous avez fait votre choix et pensez avoir trouvé la porte d’entrée de vos rêves ? Il ne vous reste plus qu’à sélectionner un professionnel pouvant se charger de ce projet ! La notoriété et les avis clients peuvent vous permettre de vous faire une première impression sur les différents artisans présents dans votre environnement. Pour une pose porte d’entrée réussie, vous pouvez aussi consulter notre annuaire en ligne. Vous y trouverez certainement le menuisier installateur de porte qui vous correspondra et qui sera à même de vous proposer une gamme en harmonie avec le restant de la maison.

Isolation thermique de la toiture, le guide pour bien faire son choix

Pont thermique d’une maison, la toiture nécessite une attention particulière notamment en ce qui concerne l’isolation. En effet, selon les statistiques, il peut s’échapper dans les 15 % de votre chaleur par les combles. C’est donc plus qu’une question de confort que de penser à l’isolation thermique de la toiture. Il en va aussi de la modicité de vos factures de chauffage mensuel.

Mais outre la pose, la garantie de la réussite de vos travaux de chauffage toiture dépend aussi du choix que vous allez faire en la matière. Effectivement, sur le marché, vous avez l’embarras du choix en la matière. Et trouver le bon n’est pas toujours facile. D’où l’importance justement de ce guide.

Choisir son isolation en fonction du type de toit dont on dispose

Sachez messieurs dames que le choix de l’isolation thermique de votre toiture doit prendre en compte le type de toit dont vous disposez chez vous. Pour une toiture plate par exemple, vous avez plus de choix en la matière. Néanmoins, les panneaux de polystyrène extrudé XPS sont plus usités. Ils sont nettement plus efficaces, pratiques et modiques.

Mais si vous avez une toiture en pente, comme c’est d’ailleurs le cas de la plupart des maisons françaises, cette alternative n’est pas la meilleure. Dans ce cas d’ailleurs, vous ne devez pas uniquement vous baser sur la forme de votre maison, mais également sur la finalité des combles. On insiste sur ce point, les isolants ne seront pas les mêmes selon que vous comptiez ou non créer un espace de vie sous la toiture. Dans le premier cas, les rouleaux de laine de verre ou de roche sont plus propices. Dans le second, vous pouvez opter pour une isolation au sol qui prend plus de place, mais qui est plus efficace.

Focus sur les tendances du moment

Le prix de l’isolation thermique de votre toiture varie en fonction du matériau isolant que vous souhaitez utiliser, et pas uniquement sur le genre. Néanmoins, le devis de tels travaux n’est pas ce qui fait généralement pencher la balance en faveur d’un produit ou un autre. Toujours en quête de solution afin d’améliorer au mieux sont intérieur, l’Homme ne lésine pas sur les moyens en ce qui concerne les isolants. Raison pour laquelle d’ailleurs, malgré son prix, la laine de verre tire son épingle du jeu.

Il s’agit en fait d’un produit composé de centrifugation et du soufflage du verre et qui, au final, se présentera en rouleaux que vous n’aurez aucun mal à installer contre les murs de votre maison, et notamment des combles. D’une épaisseur optimale, cette laine est à même d’emprisonner l’air et de vous aider à préserver une certaine température sous toit, le tout en occupant le minimum d’espace possible.

Une autre tendance qui se dessine sur le marché depuis quelques saisons est également la laine de roche. Toujours sous forme de rouleau, cette dernière coute environ dans les 15 euros. Elle est aussi très efficace pour garder le chauffage. Néanmoins, elle présente un inconvénient et de taille: sa pose devrait être laissée aux professionnels, c’est plus sûr. Non seulement cela vous fera gagner du temps, mais cela vous évitera de vous irriter les yeux et la peau.